La plume magique

« Demain, tu entres à la maternelle ! Peut-être que ce soir, dans ta tête, il y a toutes sortes de questions qui se bousculent: – est-ce que mon enseignante sera gentille ? – est-ce que je vais me faire des nouveaux amis? – est-ce qu’il y a des jeux comme à la garderie?…Parfois, il y a dans notre ventre plein de papillons qui s’affolent et cela nous empêche de dormir. Je t’envoie une plume magique que tu peux placer sous ton oreiller pour  t’aider à calmer les papillons et à bien t’endormir. Moi aussi je placerai une plume sous mon oreiller car je suis très excitée à l’idée de te rencontrer ! J’ai préparé la classe pour ton arrivée avec plein de jouets amusants ! À demain dans la cour de l’école ! »

(extrait d’une lettre envoyée par une enseignante de la maternelle de l’école St-Ambroise à Montréal aux enfants de sa classe).

Premier matin vers l'écoleIl y a assurément dans la notion de « Passage » cet état d’entre deux, où l’on se prépare à quitter quelque chose pour en aborder et en découvrir une autre. Pour le jeune enfant et sa famille, l’étape du passage à l’école, c’est l’étape du pas de géant à franchir entre deux mondes, celui de la petite enfance et celui du milieu scolaire!  Pour que ce premier pas se vive dans la sécurité et la confiance, les milieux de la petite enfance et les milieux scolaires réfléchissent de plus en plus la transition afin de favoriser la continuité éducative dans le vécu de l’enfant.

Ce qu’on oublie parfois, c’est que la transition à l’école n’est pas « un moment précis», c’est plutôt un processus qui se déroule sur une période de 12 mois, avant, pendant et après l’entrée à l’école. Cette période de temps permet à l’enfant de « s’ajuster graduellement à son nouvel environnement physique, social et humain. » (Legendre, 2005, tiré de Guide pour soutenir une première transition scolaire de qualité, MELS, 2010). Favoriser la continuité éducative, c’est donc trouver des façons de réduire l’impact fragilisant que pourrait entraîner une discontinuité dans le « fil conducteur » du vécu et de la trajectoire développementale du jeune enfant. Il s’agit entre autres, de permettre à l’enfant de constater des ressemblances, des repères connus dans le nouveau milieu de vie. Ce sentiment de sécurité lui permet d’avoir la confiance de faire face aussi à la nouveauté.

Considérant que les discontinuités, dans le parcours de l’enfant, sont susceptibles de perturber son développement et ses apprentissages, on sait que soutenir la transition scolaire devraient permettre:

  • de constituer un facteur de protection, particulièrement pour les enfants qui présentent des besoins particuliers, en réduisant l’insécurité et la détresse reliées à ce changement;*
  • de « maintenir les effets à long terme de l’intervention précoce » (Kagan et Neville, 1996: Kagan et Newman, 1998; Vaughn, Reiss, Rothlein et Tjero Hugues, 1999)**
  • de concevoir la transition scolaire comme un « processus plutôt que comme un événement»*, une étape clé « qui pourrait avoir des répercussions tout au long du parcours scolaire » (Burrell et Bubb, 2000; Entwisle et Alexandre, 1998; Ramey et Ramey, 2004).**

Ainsi, dans « la plume magique », il y a cette enseignante de maternelle qui déjà crée un lien, rassure, tend la main pour aider à faire le grand saut. Dans la « plume magique », il y a aussi, assurément, tous les ingrédients de ce vécu préscolaire en milieu de la petite enfance, que l’enfant porte avec lui comme facteur de protection. Un vécu qui donne des ailes !

Alors préparer  le « passage à l’école »,  c’est là, c’est maintenant, tous les jours  dans nos gestes auprès des enfants !

L’équipe de CASIOPE offre une formation et de l’accompagnement pour soutenir la démarche «Passage à l’école» dans un quartier, auprès de milieux de la petite enfance, bureaux coordonnateurs, de tables de concertation regroupant plusieurs partenaires. Pour plus d’informations, contactez-nous !

CASIOPE: 514-523-6628 poste *810

Autres exemples d’initiatives pour favoriser la continuité éducative (tirés du Guide Passage à l’école):

  • L’aménagement de la classe de maternelle et le local du milieu de la petite enfance présentent des similitudes (ex: coins de jeux spécifiques, bacs de rangements identifiés, cercle de causerie avec une place désignée, crochet de casier avec la photo ou le symbole de l’enfant, étapes de la routine similaires, etc.)
  • Une visite de la classe de maternelle et de la cour d’école est organisée avant l’entrée à l’école. Un enfant de la maternelle peut être jumelé à un enfant des milieux de la petite enfance lors d’un événement spécial à l’école.
  •  Une journée-type de maternelle est remise afin de permettre aux enfants de se pratiquer à la vivre (ex: amener sa boîte à lunch, se pratiquer à ouvrir les contenants, jouer à prendre son rang, etc.)
  • En milieux de la petite enfance, faire des causeries avec les enfants sur leurs questionnements, leurs intérêts ou leurs préoccupations face à l’entrée à l’école.
  • Lors de la rentrée à la maternelle, inviter les enfants à apporter à l’école des objets, photos ou souvenirs de leur vécu en milieu de la petite enfance.
  • Connaître les stratégies qui ont été utilisées dans le milieu de garde pour répondre à certains besoins spécifiques et les poursuivre à l’école (ex: repères visuels, symboles, signes non-verbaux et stratégies pour aider un enfant plus anxieux, etc.)
  • Tenir compte des besoins ou des défis identifiés dans l’outil «Passage à l’école» pour prévoir ou planifier l’organisation des groupes, des services, des interventions à l’école.

Sources et références:

* tiré de: Horizon 0-5, 2014. État sommaire: démarches locales concertées montréalaises pour une transition harmonieuse vers l’école.

** tiré de: Ruel, J. et al. (2008). Démarche de transition planifiée et continuité éducative. Revue Francophone de la déficience intellectuelle, vol. 19, 41-48

Bouchard, C. et Duval, S. (2013). Soutenir la préparation à l’école et à la vie des enfants issus de milieux défavorisés et des enfants en difficulté. Ministère de la Famille. *

Dockett, S. et Perry, B. (2007). Le rôle des écoles et des communautés dans la transition des enfants vers l’école.Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants.

Guide pour soutenir une première transition scolaire de qualité. Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, 2010. www.mels.gouv.qc.ca

Horizon 0-5 (2014). État sommaire: démarches locales concertées montréalaises pour une transition harmonieuse vers l’école.

Ruel, J., Moreau, A.C. et Bourdeau, L. (2008). Démarche de transition planifiée et continuité éducative. Revue Francophone de la déficience intellectuelle, vol. 19, 41-48